Le contrat

La commande est arrivée le 30 octobre, le jour même de la sortie de la France de l’euro.
Normalement les demandes sont faites en ligne via mon site ou par mail. Là c’était un ping sur ma page d’accueil (http://tcurator.net) : une soi-disant « demande de modération » de la part d’un autre site. Je vérifie toujours les adresses internet des ping, parfois ce sont des malwares (logiciels malveillants) ou, tout simplement, pour connaître la crédibilité du site : des sources fiables sont essentielles à la curation et une bonne e-reputation, un plus!
Seulement là, le ping a abouti sur un site sécurisé (https), accès protégé par identifiant, mot de passe, Capcha code et simplement une phrase « vos identifiant et mot de passe ont été envoyés sur votre adresse e_mail ».
Effectivement, ma messagerie affiche un nouveau mail.
De plus en plus intriguée, je m’exécute et accède à l’espace réservé du site. Surprise, j’y découvre l’ensemble de mes travaux, y compris les sujets « sensibles », ceux qui ne figurent pas en ligne, ainsi que les noms des mes clients confidentiels (leurs rapports ne sont jamais publiés mais transmis par mail ou par ftp).

La surprise fait maintenant place a un début d’angoisse : mes ordinateurs et mes serveurs sont sécurisés et protégés, c’est même une condition sine qua non, une exigence et un gage de confiance pour certains clients.
L’ordre de mission est simple :
« Curatrice en Anarchie, les résultats devront être publiés sur les sites ou les réseaux que vous utilisez habituellement. Utilisez divers canaux de diffusion. Ce site ne sera plus accessible ; au besoin, vous serez contactée ». Juste quelques minutes, puis, déconnexion automatique.
Légèrement choquée (on le serai à moins), j’ai quelques difficultés à reprendre mes esprits, d’autant qu’avec la sortie de l’euro, la fermeture des banques et la restriction des 40 euros, les annonces et informations contradictoires se sont multipliées sur les le Web et média traditionnels tout au long de la journée.
Difficile aussi de ne pas remarquer, que dès le lendemain, vendredi 31 octobre, des évènements étrangement dramatiques quoique sporadiques ont surgit ça et là : http://www.tcurator.net/?p=45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>