Les informaticiennes : des femmes anormales ? #FemmeEntrepreneure N°41

Le constat est simple « Parité dans la Tech : où sont les femmes ? » En effet : Femme Entrepreneure

  •  Seuls 13% des lycéens suivant une Terminale « Sciences de l’ingénieur », qui choisissent de poursuivre des études en informatique, sont des jeunes femmes
  • Et il ne s’agit pas d’un problème de compétences

Pourtant, les enjeux sont de taille :Femme Entrepreneure

  • A l’ère du tout numérique, chaque entreprise est vouée à devenir une organisation technologique
  • Le secteur informatique recrute en masse et les développeur.e.s de logiciel arrivent en tête des profils les plus recherchés
  • L’Europe est à la traîne : 50 % de femmes diplômées en informatique en Asie, en Amérique latine et en Russie, contre 18% en Europe et 11% en France.
  • Les pays comme l’Inde, la Chine, la Malaisie, le Brésil ou l’Afrique du Sud sont aujourd’hui en train de conquérir le secteur du numérique à toute vitesse, et cela en partie grâce aux femmes, qui s’emparent progressivement des métiers de l’informatique.

Le statut-quo s’explique par de nombreux blocages externes, mais par aussi l’auto-censure que s’imposent les femmes:Femme Entrepreneure

  • Les stéréotypes : à partir des années 1980-1990, le poids des clichés installe l’image du geek (masculin) féru de jeux vidéos
  • La trop lente féminisation des écoles d’ingénieurs en France : 15% de femmes admises à Polytechnique en 2016, 15% aux Arts et Métiers
  • Le sexisme au travail 
  • L’absence (ou la promotion insuffisante) de modèles féminins
  • Le sentiment chez les femmes de ne pas avoir les compétences requises, à savoir que seules les femmes hors du commun ont une place dans le monde masculin de l’informatique
  • L’appréhension d’avoir à faire le choix entre vie privée et professionnelle

Des initiatives tentent d’accélérer l’entrée des femmes dans le numérique par :Femme Entrepreneure

  • Des interventions dans les écoles, à destination des élèves mais aussi des parents, enseignants et personnel d’orientation
  • L’organisation de colloques : Journée de la Femme Digitale, …
  • La promotion l’image des sciences chez les femmes
  • Le mentorat pour l’accompagnement des femmes dans la progression de leur carrière
  • La lutte contre les stéréotypes, notamment avec la publication d’ouvrages, jouets et films : Little Miss Inventor ou Mighty GirlLittle Miss Inventor
  • Le plan du gouvernement français en 2017 en faveur de la mixité des métiers du numérique
  • L’implication des associations et de start-up : @GirlsinTech, @PinkInnov, @SocialBuilder, @CodeFirstGirls, @starther_org, @Coding_days, @FemmesScience, @ellesbougent, @EtincellesLyon, etc…
  • Quelques signes encourageants
    • @dartmouth ‏ , le Collège Dartmouth,  l’une des plus anciennes et prestigieuses universités américaines a fait savoir que la génération de diplômées ingénieur-es qui sort cette année de Darmouth’s Thayer est à 54% féminine
    • L’an passé, @FemmesBA , le réseau des Femmes Business Angels était en tête des financements de projets fémininsFemme Entrepreneure
    • Le financement des start-up : les femmes lèvent moins de fonds que les hommes, mais en 2017, le nombre de leurs projets en amorçage a explosé.
    • L’émergence de modèles féminins : @katborlongan, Kat Borlongan est la Kat Borlongan future patronne de la mission #FrenchTech

 

Sources : Tweets des articles à la base de cette « revue de tweets »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>